Notre histoire

Nous avons vu le jour au titre de pâtissiers artisanaux et, par certains côtés, nous le sommes restés. Nos précurseurs, les frères Armando, Lieto et Aurelio, ouvrirent leur pâtisserie sur la place Saffi, à Forlì, en 1930. En quelques années, les magasins se multiplièrent et devinrent l’étape obligée de tous les voyageurs du Nord, qui se rendaient sur la côte adriatique. Leurs secrets ? La juste rigueur et le choix des meilleurs ingrédients. En un mot : la qualité. Les années soixante-dix ont marqué un tournant dans notre histoire: l’un de nous, Marco Buli, gendre d’un des fondateurs, eut l’idée géniale de se concentrer sur la production. Depuis lors, les volumes ont augmenté sans renoncer pour autant au soin et au savoir-faire manuel. Le nougat, et toutes ses variantes, est devenu la charnière de l’assortiment. Peu après, notre catalogue a pris de l’embonpoint en raison d’une histoire d’amour. L’amour d’une grande spécialité italienne : le panettone. Puisque nous aimons les choses bien faites, nous avons ouvert un nouveau centre de production dans la région où la main-d’œuvre est la plus habile, les Langhe, en nous assurant la collaboration d’Antonio Fava, artisan du lieu. De nos jours, notre entreprise a de nouveaux acteurs aux côtés de Marco Buli, ses enfants Renata, responsable des marchés étrangers et du conditionnement, que nous considérons essentiel depuis le début, et Massimo, qui s’occupe du produit, du marketing et du volet commercial. Les installations se situent à Forlì et à Rodello d’Alba. En premier lieu, nous produisons du nougat en nous servant toujours des cuiseurs traditionnels avec chaudron en cuivre, sous la direction de Pierluigi Bergamaschi, ainsi que des biscuits raffinés et rustiques, fabriqués selon des méthodes traditionnelles sous la direction de Roberto Ravaioli. Dans le Piémont, le rôle délicat de responsable des levains est confié à un jeune homme formé au sein de l’entreprise, Ivan Cavallo, tandis que la supervision générale incombe toujours à Antonio Fava.

Les Maîtres

Antonio
Fava

Administrateur délégué de l’usine de Rodello d’Alba (CN) et responsable général de la production chez Flamigni, Antonio Fava est un technicien pâtissier au passé d’entrepreneur dans le domaine artisanal et industriel.

Ivan
Cavallo

Chef responsable du levain de l’établissement de Rodello d’Alba (CN), il a atteint cette position en se formant au sein même de l’entreprise, avec une passion et un dévouement peu communs.

Pierluigi
Bergamaschi

Formé chez Flamigni, il est l’élément porteur du service nougat de l’usine de Forlì. Il utilise des recettes du patrimoine traditionnel de l’entreprise.

Roberto
Ravaioli

Il est le responsable du service pâtisserie de l’usine de Forlì. Il travaille chez Flamigni depuis longtemps et y est entré en qualité professionnelle de pâtissier.

Les installations de production

Forlì: L’usine de Forlì couvre environ 6000 mètres carrés consacrés à la production du nougat et de biscuiterie. Ses quatorze cuiseurs de nougat Somarè des années cinquante, sont un motif de fierté particulier, avec leurs chaudières en cuivre martelé : conservées en parfait état, elles sont l’équipement idéal pour des préparations longues et minutieuses au bain-marie. Le service de biscuiterie dispose également d’appareils pour les préparations semi-artisanales. La flexibilité est telle qu’au cours d’une journée de travail, elle permet de réaliser de dix à douze sortes de nougats différentes et six sortes de petits sablés et autres biscuits.

Rodello d’Alba: Les 4000 mètres carrés de l’usine de Rodello d’Alba (CN) sont consacrés à la production de produits à pâte levée pour les fêtes: les panettone et les colombes. L’usine légèrement plus mécanisée que celle de Forlì utilise, entre autres appareillages, deux pétrins à têtes relevables San Cassiano pour les pétrissages lents. Ils sont du même type que l’équipement utilisé par les artisans pâtissiers. L’incision en croix à la surface des panettone se fait manuellement. Sortis du four, les produits sont renversés à la main par deux commis et leur refroidissement a lieu à température ambiante en douze heures au moins.

"Chez Flamigni, l’innovation est innée à la condition qu’elle soit synonyme d’amélioration réelle."

DEMANDE DE CATALOGUEs